lundi 15 décembre 2014

Le mot du jour : impensable (adj.)

pictogramme rubrique Le mot du jourAprès le nom mâchicoulis et le verbe ravoir, c'est au tour de l'adjectif impensable de dévoiler ses secrets dans notre rubrique Le mot du jour. Impensable est dérivé de l'adjectif pensable, lui-même dérivé du verbe penser. Il qualifie quelque chose "qui ne peut être pensé", d'inconcevable, d'inimaginable. En quoi ce mot est-il remarquable ?


Le Penseur de Rodin (dessin)En français, l'adjectif impensable est assez exceptionnel en ce sens qu'il est, en quelque sorte, lui-même impensable !

En effet, strictement, il est illogique ou contradictoire de parler de quelque chose d'impensable. Pourquoi ? Car une chose que l'on veut qualifier d'impensable est en fait forcément pensable (ou imaginable, ou concevable) puisqu'on la nomme ou qu'on la décrit.

Dans la phrase "Ce qui leur est arrivé est impensable !", on parle de ce qui leur est arrivé, ce quelque chose que l'on connaît, donc c'est pensable. C'est sans doute incroyable (pour nous, pour eux ou les deux), mais c'est pensable.

De même, dans la phrase "Il est impensable pour un joueur de renoncer à ses gains", on peut penser ou imaginer la notion de renoncer aux gains, donc ce n'est pas impensable. C'est peut-être impossible ou invraisemblable, mais c'est pensable !

Cette contradiction fait dire au Dictionnaire des difficultés de Larousse (édition 2001) que le mot impensable est inutile et mal conçu, et qu'il double ses synonymes. Du côté de l'Académie française, le mot impensable est absent de la huitième édition du Dictionnaire (1932-1935), mais il est bien présent dans la neuvième édition en cours de rédaction. Impensable est donc un adjectif tout à fait correct en français.

Pensez-y la prochaine fois que vous utiliserez le mot impensable. Sans doute que personne ne vous reprendra pour relever la contradiction. Mais vous, vous pourrez penser que l'impensable, ça ne s'exprime pas.

Articles populaires