dimanche 14 décembre 2014

Le mot du jour : ravoir (v. tr.)

pictogramme rubrique Le mot du jourÀ la une chaque jour sur Astuces hebdo, un mot méconnu, insolite, ancien, lié à une difficulté de la langue française. Aujourd'hui, dimanche 14 décembre 2014, le mot du jour est ravoir. Ce verbe, dérivé du verbe avoir, a une particularité bien précise que vous connaissez certainement sans vraiment y prêter attention, ni savoir de quoi il s'agit exactement.


personnage qui nettoie une chaise et la fait briller (dessin)Il y a deux sens au verbe ravoir : avoir de nouveau, reprendre possession de quelque chose ; ou nettoyer quelque chose pour lui rendre son éclat, un aspect neuf.

Ce verbe ravoir est ce que l'on appelle un verbe défectif, c'est-à-dire qu'il ne se conjugue pas à tous les temps. Et cela, quel que soit le sens dans lequel il est employé.

Une caractéristique supplémentaire du verbe ravoir par rapport à d'autres verbes défectifs, c'est qu'il ne se conjugue en fait pas du tout ! Il ne s'utilise qu'au présent de l'infinitif.

Faites l'essai, sachant que le verbe ravoir devrait (si c'était correct) se conjuguer comme le verbe avoir : il est impossible de trouver une forme conjuguée qui ne sonne pas franchement faux.

Le présent de l'indicatif donnerait Je rai, tu ras, il ra, nous ravons, vous ravez, ils ront. Plutôt étrange... Au conditionnel présent, ce n'est guère mieux avec Je raurais, nous raurions. À l'impératif, on obtiendrait rayez ! Et que penser de l'infinitif passé, avoir reu (que l'on prononcerait "rue") ?

Vous devez donc dire, si vous envisagez de bien frotter ce plateau en argent, "je pourrais peut-être le ravoir", mais absolument pas "Je le raurais peut-être" ou "Peut-être le raurais-je ?".

Articles populaires