samedi 18 janvier 2020

SMIC brut et SMIC net : les montants du SMIC officiels horaire et mensuel en 2020

Argent[ Article mis à jour en janvier 2020 ]
Le salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) est le seuil en dessous duquel il est interdit, en France, de payer un salarié de plus de 18 ans. Quelle est sa valeur actuellement ? Voici les données, actualisées en janvier 2020, pour le SMIC horaire brut et net, ainsi que pour le SMIC mensuel brut et net.


Ces données sont les données officielles fournies par l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) et par le site de l'administration française Service-public.fr.

Les données sont valables à la date de mise à jour de cet article (18 janvier 2020). Pour information, le dernier changement du montant du SMIC (et des différentes valeurs indiquées ci-dessous) date du 1er janvier 2020, date à laquelle le SMIC horaire brut est passé de 10,03 à 10,15 euros. L'augmentation correspond à une revalorisation de 1,2 % (elle était de 1,5 % en 2019).

Montants actuels du SMIC horaire en 2020

SMIC horaire brut : 10,15 euros en 2020
(la valeur était de 10,03 euros en 2019 et 9,88 euros en 2018)

SMIC horaire NET (*) : 8,03 euros en 2020
(la valeur était de 7,94 euros en 2019, et 7,74 euros fin 2018).

Montants actuels du SMIC mensuel en 2020

Pour 35 heures de travail par semaine, soit 151,67 heures par mois :

SMIC mensuel brut : 1 539,42 euros en 2020
(la valeur était de 1 521,22 euros en 2019 et 1 498,47 euros en 2018)

SMIC mensuel NET (*) : 1 219 euros en 2020

Historiquement, le SMIC mensuel NET était de :

- 1 204,19 euros en 2019
- 1 187,83 euros d'octobre 2018 à décembre 2018
- 1 173,60 euros de janvier 2018 à septembre 2018


(*) NOTE DE CALCUL : après déduction des cotisations salariales, y compris CSG et CRDS. Il s'agit d'un montant indicatif calculé par l'INSEE et/ou le site officiel Service-public.fr. Ce dernier précise que le montant net du SMIC perçu par un salarié peut varier en fonction des entreprises et de certaines cotisations liées au secteur d'activité.

Notez que certains éléments versés aux salariés, outre le salaire de base, entrent en compte dans l'évaluation du respect de la rémunération minimale au SMIC, tandis que d'autres éléments en sont exclus.

Sont notamment inclus les avantages en nature, pourboires et autres primes (rendement, fin d'année, vacances) versées au cours du mois considéré.

Mais sont exclus les remboursements de frais, les majorations d'heures supplémentaires, les primes d'ancienneté, d'assiduité et de transport, ou la participation et l'intéressement.

mains qui s'échangent de l'argent en euros (dessin)Concrètement, cela signifie que même si un patron doit verser à un salarié une prime d'ancienneté (par exemple dans la profession, en raison d'une convention collective), il ne peut pas payer ce salarié avec un salaire de base (hors prime d'ancienneté) inférieur au SMIC. Cette prime spécifique vient en plus.

À l'inverse, si un patron fournit à un salarié des avantages en nature, le salaire de base de ce salarié peut être inférieur au SMIC d'un montant égal, au maximum, à la différence entre la valeur de ces avantages en nature et le SMIC. Idem pour les pourboires, sauf si des accords collectifs (convention) ou d'entreprise prévoient le contraire.


Articles populaires