mercredi 20 avril 2016

10 difficultés de la langue française décryptées

pictogramme OrthographeLes dictionnaires de français (papier ou Web) regorgent de petites informations originales et parfois surprenantes. Orthographe, accord, genre des mots, prononciation, expressions : si vous aimez les mots, vous aimerez aussi sûrement découvrir ou redécouvrir ces dix difficultés méconnues de la langue française. Qui sont aussi, parfois, de délicieuses subtilités.


stylo plume posé sur un livre (dessin)1
Adéquat : koi ou kouate ?

Indépendamment de son orthographe, la difficulté de l'adjectif adéquat réside dans sa prononciation. En effet, au masculin, le t final ne se prononce pas. On doit donc dire "a-dé-koi" et non pas "a-dé-kouate". Au féminin bien sûr, comme dans "une réponse adéquate", il faut prononcer le final "kouate".

C'est d'ailleurs le même principe pour le mot "coût" (le prix que l'on paie pour quelque chose, sa valeur), dont le t final ne se prononce pas non plus.

2
Faire-part au pluriel

Le mot faire-part (qui s'écrit avec un trait d'union) est du genre masculin, mais ce n'est pas là sa difficulté. Il est surtout invariable, ce qui signifie qu'il ne prend pas de s au pluriel.

On écrit ainsi "des faire-part de mariage". Le Dictionnaire de l'Académie française précise que ce mot est une ellipse de "Lettre de faire-part", ce qui explique son caractère invariable.

3
Le genre du mot haltère

Si quelqu'un vous dit qu'il a soulevé, à la salle de sport, une haltère de cinquante kilos, vous pouvez le corriger en précisant que l'on doit dire un haltère de cinquante kilos. Le mot haltère est en effet du genre masculin.

Dans son Dictionnaire, l'Académie précise aussi que l'on écrit "une paire d'haltères" (et non pas "une paire de haltères").

4
Dans ou sur un fauteuil ?

Voilà une difficulté de la langue française plutôt subtile (et sûrement largement méconnue) : on doit dire s'asseoir dans un fauteuil, et non pas s'asseoir sur un fauteuil. En revanche, pour un divan, un lit, un canapé, une chaise, un banc ou un trône, il faut utiliser la préposition sur !

5
Secousse sismique, vraiment ?

Parler de secousse sismique est considéré comme un pléonasme. En effet, le mot sismique contient déjà l'idée de secousse, de choc. Il vaut donc mieux parler de phénomène sismique, de secousse tellurique ou plus simplement de séisme. Ou pour faire encore plus simple, de tremblement de terre.

6
Un mannequin, un mannequin

Le mot mannequin est un nom du genre masculin dans tous les cas, même s'il désigne une femme. Si elle est mannequin, c'est un mannequin ! Et bien sûr, le mot mannequine n'existe pas, tout comme le verbe mannequiner (en tout cas pas selon l'Académie française).

Notez qu'un mannequin est aussi un panier. Mais là, rien à voir avec la mode.

7
Difficultueux, ça existe ?

Voilà un mot plutôt rare, qui peut d'ailleurs sembler incorrect, et pourtant il existe bien ! Difficultueux est un adjectif qui caractérise une personne qui fait (ou soulève) des difficultés. On dira par exemple "un ami difficultueux" ou "une femme difficultueuse".

L'Académie française indique que cet adjectif doit désormais être utilisé uniquement pour qualifier des personnes, et non pas (comme cela aurait sans doute été correct dans le passé) des choses, des événements, des concepts. Pour un travail, par exemple, il faut utiliser l'adjectif difficile.

Il semble plutôt difficile de caser le mot difficultueux dans une conversation, et aussi de le prononcer de façon naturelle, sans trop réfléchir. Mais vous pouvez tenter l'expérience pour surprendre vos amis, et leur apprendre ce mot... difficile.

8
Extrémité ou extrêmité ?

Cette difficulté sur le mot extrémité est une difficulté à l'écrit, puisqu'il faut bien se souvenir que ce mot prend un accent aigu sur le deuxième e, et non pas un accent circonflexe comme dans le mot extrême.

9
Qui est insouciant, qui est insoucieux ?

Quelqu'un d'insouciant est une personne "qui ne se soucie de rien, qui prend tout à la légère" explique le Dictionnaire de l'Académie française. Quelqu'un d'insoucieux (eh oui, ce mot existe !) de quelque chose est quelqu'un "qui n'a aucun souci d'une chose".

La différence peut sembler subtile, mais elle devient très claire quand on lit la note du Dictionnaire des difficultés de Larousse, qui explique "qu'insouciant, à l'inverse d'insoucieux, n'a pas besoin de complément".

On peut donc être insouciant, avoir un caractère insouciant, mais l'on est insoucieux de quelque chose : de plaire, du lendemain, de ses intérêts, de soi, etc.

10
Un immondice ou une immondice ?

Si vous pensez que le mot immondice est du genre masculin, c'est raté ! Il s'agit d'un nom féminin, qui désigne quelque chose de sale, d'immonde, un déchet, un détritus.

Notez que l'usage actuel est d'employer le mot au pluriel : on dit (et on écrit) surtout "des immondices". Toujours au féminin, par exemple dans l'expression "de fabuleuses immondices" (et non pas fabuleux). L'emploi de "une immondice" au singulier n'est pas fautif, mais vieilli.

Même genre de difficulté : la lecture des dictionnaires nous apprend aussi que le mot décombres, outre le fait qu'il soit toujours employé au pluriel ("des décombres") est du genre masculin ("des décombres importants" est correct), et non pas féminin ("des décombres importantes" serait fautif).

Et aussi...

Effluve est du genre masculin : un effluve, des effluves entêtants, et non pas une effluve, des effluves entêtantes.

Excitation s'écrit avec un c entre le x et la voyelle qui suit (le i). C'est le cas aussi, par exemple, des mots excentrique, exception ou excipient.

Articles populaires