samedi 19 juillet 2014

Ailurophobie et ailurophobe : c’est quoi ces mots ?

pictogramme rubrique QuestionCe vendredi 18 juillet 2014, avec le démarrage de la saison 8 de l’émission Secret Story sur TF1, de nombreux téléspectateurs découvrent le mot ailurophobe, et son dérivé ailurophobie. « Je suis ailurophobe » est l’un des secrets du jeu, expliqué au cours de l’émission par l'animateur comme étant une peur déraisonnée des chats. D’où viennent ces deux mots ?


capture d'écran vidéo Secret Story sur TF1Le suffixe phobie ou phobe donne une première indication pour comprendre l’origine et la signification du mot. En français, ce suffixe indique que le mot complet correspond à la peur, l’aversion ou le rejet de quelque chose ou quelqu’un.

La première partie, en revanche, est bien plus obscure, comme souvent dans les phobies un peu particulières (voir plus loin).

« ailuro » correspond au mot « aílouros » (αἴλουρος) en grec ancien, qui est le nom commun pour désigner le chat.

L’ailurophobie, qui se prononce « a-lu-ro-fo-bi », désigne donc logiquement la peur phobique des chats. L’encyclopédie Wikipédia indique comme synonymes possible félinophobie, élurophobie et gatophobie.

Et quelle est l’orthographe exacte des deux mots ailurophobie et ailurophobe ?

Première difficulté : ces deux mots ne figurent pas dans le Dictionnaire de l’Académie française, ni dans Le Petit Robert qui sert de référence à Astuces hebdo.

Word 2013, de son côté, connaît le mot ailourophobie, qui est, selon le Wiktionnaire, une variante orthographique du mot ailurophobie.

capture d'écran Word

Les deux racines « ailuro » et « ailouro » semblent donc pouvoir être utilisées indifféremment, pour désigner la même phobie des chats.

Autres phobies, autres mots étranges

Si vous faites quelques recherches sur Internet sur les phobies, vous découvrirez certainement des pages qui listent des centaines de phobies. Certaines sont assez étranges, mais on peut les comprendre (et compatir), d’autres sont plus extravagantes, et quelques-unes sont complètement absurdes. Voici un petit florilège des phobies les plus originales.

Palluphobie : peur des brouettes
Molubdotémophobie : peur des taille-crayons
Triskaïdékaphobie : peur du nombre 13
Chionosphérophobie : peur des boules de neige
Pressophobie : peut des fers à repasser
Yaourtophobie : peur des yaourts (et des ferments lactiques)

Et le meilleur pour la fin, qui est une phobie absurde inventée par l’auteur Gary Larson : la luposlipophobie, qui est la « peur d’être poursuivi par des loups sur un parquet de cuisine qui vient d'être ciré ».

Articles populaires