dimanche 22 mars 2015

Circulation alternée le lundi 23 mars 2015 : comment ça marche en trois questions simples

pictogramme rubrique AutoEn cas de pic de pollution, les pouvoirs publics peuvent prendre des mesures de circulation alternée. C'est le cas en France, pour Paris et une partie de la région parisienne, ce lundi 23 mars 2015, à partir de 5 heures 30 et jusqu'à minuit. Comment ça marche exactement ? Voici l'essentiel à retenir des informations officielles fournies par la Préfecture de police de Paris.


quatre pneus de voiture1
La sélection de circulation alternée avec les numéros sur les plaques, ça marche comment ?

Selon le principe de la circulation alternée, et pour ce qui concerne le cas général, c'est la plaque d'immatriculation qui détermine si un véhicule a le droit, ou non, de circuler un jour donné.

Si le jour est impair (comme c'est le cas le 23 mars 2015), ce sont les véhicules dont le dernier chiffre d'immatriculation est impair qui peuvent circuler. Les autres doivent rester au garage, sauf s'ils ne sont pas concernés ou s'ils ont une dérogation (voir la question suivante plus bas).

Si le jour est pair (par exemple le 18 mars), c'est le même principe : la circulation est autorisée pour les véhicules dont le dernier chiffre d'immatriculation est pair.

Notez que 0 (zéro) est un chiffre pair !

Le dernier chiffre en question, c'est celui qui apparaît en dernier en gros sur la plaque, exception faite du numéro du département.

Par exemple, pour la plaque 152 DNT 75, le chiffre à prendre en compte est le 2 de 152.

Pour la plaque AB-655-CD, c'est le 5.

2
Cette sélection par numéro pair ou impair, c'est incontournable ?

Non, car il y a certains véhicules qui ont toujours le droit de circuler, d'autres qui ont le droit de circuler dans certains cas, d'autres encore qui sont interdits de circulation quel que soit leur chiffre terminal. Et cela dépend également de qui se trouve à l'intérieur du véhicule.

En gros, retenez qu'avec un véhicule électrique, hybride, au gaz naturel véhicule (GNV) ou au gaz de pétrole liquéfié (GPL), vous pouvez rouler tout le temps, indépendamment de votre numéro. La même dérogation s'applique également aux véhicules légers immatriculés à l'étranger, aux camionnettes, même conduites par des particuliers, ainsi qu'à tous les véhicules à bord desquels se trouvent au moins trois personnes (afin d'encourager le covoiturage).

Vous pouvez également circuler avec votre véhicule, qui serait théoriquement interdit de circulation à cause de son numéro, si vous êtes commercial ou représentant de commerce.

En revanche, vous ne pouvez pas circuler avec un véhicule léger (voiture, moto ou scooter) à pot non catalysé, ou bien à bord d'un poids lourd (sauf certaines exceptions), dans ces deux cas quel que soit le numéro terminal de la plaque.

Pour plus de détail de ces exceptions, dérogations et cas particuliers, consultez la page CIRCULATION ALTERNÉE DU 23 MARS 2015 : MODE D'EMPLOI sur le site de la Préfecture de Police de Paris.

3
Que se passe-t-il en cas de contrôle si on circule alors que c'est interdit ?

Déjà, il faut savoir que les fonctionnaires de police recoivent des instructions « de discernement » pour évaluer les situations d'urgence qui pourraient se présenter à eux. Ainsi, si vous conduisez votre enfant à l'hôpital pour une urgence médicale, il devrait aller de soi que vous ne serez pas sanctionné.

Ensuite, vous êtes peut-être couvert par une dérogation sans le savoir. Si vous livrez des denrées périssables, par exemple, vous n'êtes pas concerné par la restriction et vous avez le droit de circuler. C'est le cas également si vous travaillez à la RATPou à la SNCF, afin de permettre un bon fonctionnement des transports en commun.

Sinon, si vous circulez alors que vous n'y êtes pas autorisé, c'est 22 euros d'amende minimum (jusqu'à 75 euros en cas d'amende majorée). Mais il n'y a pas de retrait de point sur votre permis.

Plus gênant, votre véhicule peut être immobilisé, puis « éventuellement » être mis en fourrière. Et là, ça coûte bien plus cher que l'amende !

Bonus pratique
Au fait, pour la région parisienne ce lundi 23 mars 2015, dans quel périmètre s'applique la mesure ?

La Préfecture de Police de Paris indique que la circulation alternée sera en vigueur dans tout Paris - ce qui inclut bien sûr tous les arrondissements, les bois de Boulogne et de Vincennes, et le boulevard périphérique -, et dans 22 communes alentour.

Dans les Hauts-de-Seine (92), sont concernées les communes de Boulogne-Billancourt, Clichy, Issy-les-Moulineaux, Levallois-Perret, Malakoff, Montrouge, Neuilly-sur-Seine et Vanves.

En Seine-Saint-Denis (93), la circulation alternée sera en vigueur à Aubervilliers, Bagnolet, Les Lilas, Le Pré Saint Gervais, Montreuil, Pantin, Saint-Denis et Saint-Ouen.

Enfin, dans le Val-de-Marne (94), on circulera en alternance à Charenton-le-Pont, Gentilly, Ivry-sur­ Seine, Le Kremlin-Bicêtre, Saint-Mandé et Vincennes.

Dernière précision : sur l'autoroute A86, tout le monde pourra circuler normalement, indépendamment des restrictions en vigueur sur les communes traversées.

Articles populaires