dimanche 4 juin 2017

Que veut dire gabegie ? Désordre ou gaspillage ?

QuestionVous venez d'entendre ou lire l'expression « c'est une gabegie », et vous avez à peu près compris son sens vu le contexte. Ou pas... ou mal ! Car non seulement le mot gabegie est d'une compréhension difficile car il n'est pas courant ; mais, de plus, il est souvent mal utilisé. Explications.


Une gabegie, nous apprend la dernière édition du Dictionnaire de l'Académie française, c'est un « désordre général dans le fonctionnement d'une administration, dans la gestion d'une entreprise, entraînant des dépenses exagérées, du gaspillage ».

Le mot gabegie exprime donc avant tout (et tout court) l'idée de désordre, de désorganisation. Et non pas directement l'idée du gâchis ou du gaspillage financier, qui en est la conséquence.

Et donc, l'expression « c'est une gabegie » ne signifie pas « c'est un gâchis, du gaspillage » mais bien « c'est un désordre, une mauvaise organisation ». Dont l'effet est d'avoir mené à du gaspillage, certes, mais ce n'est que son effet. Subtile nuance.

Le service Google Traduction l'a bien compris, en nous proposant comme équivalent anglais de gabegie le mot mismanagement. Ce même mot mismanagement, Google Traduction le traduit dans l'autre sens en l'expression française mauvaise gestion. Bien vu !

Notez qu'au XIXème siècle, le dictionnaire Littré indiquait que la gabegie était « une fraude, une supercherie ». Ce sens est aujourd'hui vieilli (et peu usité).


Que penser alors de l'expression « gabegie financière » ? Au mieux, qu'elle est un peu douteuse et mal formée, et qu'elle frise le contresens avec un soupçon de pléonasme vicieux.

Côté prononciation, gabegie se prononce « Ga-Beu-Ji ». Evitez les prononciations « Ga-bji » ou « Ga-Bé-Ji », qui sont fautives.


Articles populaires