samedi 31 janvier 2015

Le mot du jour : dégoutter (verbe)

pictogramme rubrique Le mot du jourAujourd'hui, on parle de pluie. Enfin pas exactement ni uniquement, mais un peu tout de même. Le mot du jour est en effet le verbe dégoutter, qui a un rapport direct avec l'eau et la pluie, et plus généralement avec les liquides. Ce n'est pas le cas, en tout cas pas forcément, de son homonyme le verbe dégoûter. Explications, avec des exemples.


goutte d'eau qui tombe à la surface d'un liquideRéglons déjà la question de l'orthographe : le verbe dégoutter s'écrit toujours avec deux t, dans toutes ses formes de conjugaison.

C'est une chance, puisque cela permet de ne pas le confondre avec le verbe dégoûter (un seul t, plus un accent circonflexe). Et c'est surtout très logique, puisque dégoutter est dérivé du mot goutte. Dégoûter, lui, est dérivé du mot goût.

Dégoutter, c'est couler goutte à goutte, en parlant par exemple de pluie, de sueur ou de sang : la pluie dégoutte sur son cou, la sueur dégoutte de son front, le sang dégoutte de son nez.

On peut aussi utiliser le verbe dégoutter en parlant de choses qui laissent couler (ou tomber) un liquide goutte à goutte : un toit, des cheveux, une plante qui dégouttent.

Le verbe dégoutter s'utilise également au sens figuré, comme Littré l'indique en citant La Bruyère : Pressez-les, tordez-les, ils dégouttent l'orgueil, l'arrogance, la présomption. Dans un autre sens, l'Académie française, dans la sixième édition de son dictionnaire de 1835, cite l'amusant proverbe Quand il pleut sur le curé, il dégoutte sur le vicaire.

À l'écrit comme à l'oral, il faut donc bien faire attention à l'orthographe et à l'emploi du verbe dégoutter et de son homonyme dégoûter, pour ne pas faire de contresens ou de faute. Ainsi, vous pouvez écrire qu'il pleut, et que cela vous dégoûte. Mais pas qu'il pleut, et que cela vous dégoutte !

Vous pouvez dire et écrire qu'il pleut, et que vous dégouttez. Mais pas qu'il pleut et que vous dégoûtez. Peut-être voulez-vous dire que vous êtes dégoûté (et non pas dégoutté) qu'il pleuve ?

Vous pouvez aussi dire de quelqu'un qu'il est dégouttant (de pluie, de sueur), ou qu'il dégoutte. Et pourquoi pas, que cela est dégoûtant. Mais vous ne pouvez pas écrire, en parlant de cette personne, qu'elle est dégoûtante de pluie.

Quant à la pluie elle-même, il est amusant de constater que, strictement, elle peut être aussi bien dégouttante (elle coule goutte à goutte) que dégoûtante (elle inspire le dégoût).

Articles populaires