mercredi 17 décembre 2014

Le mot du jour : atermoiement (n. m.)

pictogramme rubrique Le mot du jourLe mot du jour est un nom masculin assez peu courant, qui ne vous est sans doute pas familier. Et même si vous l'avez déjà lu ou entendu, peut-être ignorez-vous sa signification précise. Un atermoiement, c'est quoi ? Peut-on dire des atermoiements, et dans quels cas ? Voici ce qu'il savoir sur ce mot, son origine, son orthographe et ses usages.


émoticône qui regarde sa montre avec inquiétudePour bien comprendre le mot atermoiement, il faut se référer au verbe dont il est dérivé, le verbe atermoyer. Selon le Dictionnaire de l'Académie française, atermoyer est un "vieux" verbe construit au XIII ème siècle, lui-même dérivé des mots de l'ancien français termoier et termiier signifiant tarder, ajourner.

Atermoyer exprime ainsi l'action de chercher à gagner du temps et les idées de retard, d'hésitation à prendre une décision, de tergiversation. Sachant cela, on peut alors comprendre facilement le sens du mot atermoiement : c'est le fait d'atermoyer, donc de différer, retarder ou remettre à plus tard quelque chose.

Un autre sens du mot atermoiement est relevé par les dictionnaires, dans le domaine du droit. Il s'agit du "délai accordé à un débiteur pour l'exécution de ses engagements".

Le mot atermoiement peut être employé au singulier comme au pluriel (il n'y a pas de règle imposée), mais on le trouve souvent au pluriel : les atermoiements exaspérants d'une personne, chercher des atermoiements, des atermoiements sans fin.

Côté difficultés, il y en a deux à l'écrit : il ne faut qu'un seul t au début (ater et non pas atter), et écrire oie au milieu (oiement et non pas oiment).

Le verbe atermoyer, lui, se conjugue comme le verbe broyer. À la deuxième personne du pluriel de l'imparfait du subjonctif, cela donne que vous atermoyassiez. Vous le saviez déjà, non ?

Articles populaires