vendredi 6 septembre 2013

Les mots au singulier finissant par s

OrthographePouvez-vous, là tout de suite et sans lire la suite de cet article, citer rapidement au moins cinq mots au singulier qui se terminent par la lettre « s » ? Ce petit jeu n’est pas si facile, n’est-ce pas ? Et pourtant, des mots de ce type, vous en connaissez certainement des dizaines, dont vous vous servez régulièrement dans la vie de tous les jours.


pile de livresLes mots au singulier finissant par « s » sont très courants en français (tiens, en voilà un !). Côté orthographe, ces mots ne sont pas tous égaux entre eux, car certains sont un peu plus difficiles à écrire correctement que les autres.

Au niveau le plus facile, il y a d’abord les mots que l’on pourrait qualifier d’évidents, car le « s » final s’entend lorsqu’on prononce le mot : par exemple fils, autobus, sas, processus, albatros, virus ou rhinocéros. Notez que pour le rhinocéros, la difficulté est surtout liée à la présence d’un « h ».

Ensuite, on trouve des mots relativement faciles à orthographier sans erreur, car il est très courant de les voir écrits quelque part. C’est le cas par exemple des mots colis (à la poste), pays (sur une étiquette de produit), jus (au supermarché), tapis (dans une publicité ou sur un marché), matelas (dans un grand magasin), devis (sur le devis d’un plombier), dos (dans une publicité contre le mal de dos) ou radis (chez le primeur).

D’autres mots usuels, pas forcément très visibles par écrit mais très courants, posent aussi rarement des problèmes : la souris, le temps, l’univers, un paradis, le vernis, un rubis, un cas ou l’engrais.

Si l’orthographe n’est pas votre point fort, cela se complique un peu avec le corps, le discours, le remords et le gâchis, peut-être aussi avec le velours, le fonds et le héros, et sûrement encore un peu plus avec le puits et l’entremets.

Puis vient la série des difficultés, avec des mots peu courants comme le kermès (un insecte, à ne pas confondre avec la kermesse), l’entrelacs (un ornement de motifs) ou le mors (pour les chevaux).

Au final, vous devrez sans doute vous aider d’un dictionnaire (ou d’Internet) si vous devez écrire certains de ces mots un peu spéciaux sans faire de faute. Le dictionnaire vous sera également très utile pour identifier non pas des mots au singulier finissant par « s », mais des mots finissant par « s » qui n’existent pas au singulier, et sont donc forcément au pluriel.

C’est le cas par exemple des vêpres, des fiançailles, des armoiries ou des ossements (on ne peut pas dire « un ossement »).

Quant au mot astuce, c’est un mot « normal » qui s’écrit sans « s » au singulier et avec un « s » au pluriel. Mais sur Astuces hebdo, c’est au pluriel ;-)

Articles populaires