vendredi 24 janvier 2014

Manger du poisson, oui, mais pas trop !

SantéManger du poisson, c’est bon pour la santé, mais il ne faut pas en manger trop. Et il faut également limiter la consommation de certaines espèces. C’est ce que recommande l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), un organisme français officiel en charge de la santé, dans un avis publié en 2013, et toujours d'actualité.


poisson frais▪ Pour la population générale, l’Anses recommande de limiter la consommation de poisson à deux portions par semaine. Dans ces deux portions, l’une devrait être idéalement celle d’un poisson gras comme le saumon, la sardine, le maquereau, le hareng ou la truite fumée.

Toujours pour la population générale, la consommation de poisson d’eau douce devrait être limitée à une périodicité de deux fois par mois. Sont désignés pour cette limite les poissons dits « fortement bio-accumulateurs » comme l’anguille, le barbeau, la brème, la carpe ou le silure.

▪ Les femmes enceintes, allaitantes et en âge de procréer, ainsi que les fillettes, adolescentes et tous les enfants de moins de trois ans, doivent, eux, limiter leur consommation de poisson d’eau douce à une portion tous les deux mois.

▪ Les jeunes enfants et les femmes allaitantes et enceintes doivent aussi limiter la consommation de poissons prédateurs sauvages (thon, raie, dorade, lotte, bar, bonite, anguille, empereur, grenadier, flétan, brochet, sabre) et éviter la consommation d’espadon, marlin, siki, requin et lamproie.

Pourquoi ces restrictions, alors que l’Anses souligne par ailleurs que le poisson est un aliment source de protéines et contenant minéraux, vitamines et, pour certaines espèces, des acides gras omega-3 à longue chaîne intéressants sur le plan nutritionnel ?

Pour limiter le risque de surexposition à des substances chimiques néfastes pour la santé, car les poissons, et plus généralement tous les produits de la mer et des rivières, peuvent être contaminés par des polluants.

Pour plus de détails sur les recommandations de l’Anses, consultez l’avis officiel (PDF). Sur la page Poissons et produits de la pêche : synthèse des recommandations de l’Agence, vous trouverez également des conseils pour la consommation et la conservation du poisson (voir également les liens vers d’autres articles intéressants en bas de page).

Articles populaires