vendredi 11 janvier 2019

Répondre au recensement, est-ce obligatoire ?

Question[ Article mis à jour pour le recensement 2019 ]
Vous habitez en France, et pour une campagne de recensement de la population, un agent recenseur de l'Insee sonne à votre porte, ou a laissé un avis de passage dans votre boîte aux lettres. Faut-il forcément lui répondre ? Est-il obligatoire de remplir les questionnaires ?


cases à cocher avec styloLa réponse est oui, c'est obligatoire.

La loi vous y oblige, et vous êtes passible d'une amende si vous refusez de répondre ou si vous fournissez des réponses inexactes. Vous devez aussi remettre les questionnaires à l'agent recenseur dans les délais impartis.

Pour la campagne 2019 qui se déroule à partir du jeudi 17 janvier 2019 en France métropolitaine, aux Antilles et en Guyane (31 janvier à la Réunion), la date limite pour la remise des questionnaires est fixée au 16 février 2019 (2 mars à la Réunion) pour les communes de moins de 10 000 habitants, et au 23 février 2018 (9 mars à la Réunion) pour les communes de 10 000 habitants ou plus.

Notez que si vous êtes souvent absent de votre domicile, il est possible de confier les bulletins remplis à un gardien ou un voisin, qui les remettra à l'agent recenseur. Vous pouvez aussi les renvoyer directement à votre mairie ou à l'Insee (direction régionale de votre région).

[ Pratique ] Vous pouvez désormais aussi répondre en ligne, via Internet (consulter la notice remise par l'agent recenseur).

Notez également que vous devez répondre à toutes les questions, même celles qui vous semblent confidentielles ou dont vous ne voyez pas l'intérêt dans le cadre d'un recensement. C'est le cas par exemple du nom et de l'adresse de votre employeur, qui servent à établir des relevés et des statistiques sur les secteurs économiques du marché du travail et sur les déplacements domicile-travail.

Précisions utiles de l'Insee, qui peut rassurer les plus sceptiques : les réponses sont strictement confidentielles.

Ainsi, l'Insee explique : « Le recensement se déroule selon des procédures approuvées par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil). L’Insee est le seul organisme habilité à exploiter les questionnaires, et cela de façon anonyme. Ils ne peuvent donc donner lieu à aucun contrôle administratif ou fiscal. Votre nom et votre adresse sont néanmoins nécessaires pour être sûr que vous n'êtes pas compté(e) plusieurs fois. Ces informations ne sont pas enregistrées dans les bases de données. Toutes les personnes ayant accès aux questionnaires (dont les agents recenseurs) sont tenues au secret professionnel ».


Articles populaires