samedi 7 mai 2011

[Actu] Moustiques dans le sud de la France : informations et conseils pour se protéger

Santé
Dans le cadre de son dispositif de lutte contre la dissémination du moustique tigre (Aedes albopictus) dans le sud de la France, la Direction générale de la santé (DGS) communique informations et conseils. Objectif : prévenir et limiter la circulation des virus de la dengue et du chikungunya en France métropolitaine.



Pourquoi est-ce important ?

Comme le souligne l'Agence Régionale de Santé (ARS) de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) dans un courrier adressé aux médecins libéraux fin avril 2011, le moustique tigre est "désormais implanté dans quatre départements de la région PACA (Alpes maritimes, Var, Bouches du Rhône et Alpes de haute Provence) et son implantation semble irréversible. Ce moustique d'origine tropicale est déjà implanté en Corse et sur quasiment tout le territoire italien."

Le problème, c'est que ce moustique peut véhiculer les virus de la dengue et du chikungunya. S'il pique une personne infectée (contaminée pendant un voyage à l'étranger, par exemple), il devient contaminant au bout de quelques jours. Il peut alors transmettre ces virus, en France, aux personnes qu'il pique ensuite.

Des conseils pour se protéger

"Les autorités publiques ne peuvent lutter seules et la mobilisation communautaire est essentielle", explique la DGS. "Chacun, en modifiant son comportement et en adoptant des gestes simples peut participer à la lutte contre la prolifération des moustiques et contre l’introduction de la dengue ou du chikungunya en métropole."

Des informations détaillées et des conseils simples, pour se protéger et éviter la prolifération du moustique tigre, sont proposés sur les sites de la DGS et de l'Agence Régionale de Santé (ARS) de la région PACA.


En complément, vous pouvez télécharger plusieurs documents et dépliants utiles au format PDF.


Sources : Direction générale de la santé (DGS) – www.sante.gouv.fr, Agence Régionale de Santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) – www.ars.paca.sante.fr.

Articles populaires