samedi 12 octobre 2013

Monoxyde de carbone : s'informer sur les risques

Santé[ Article mis à jour le samedi 12 octobre 2013 ]
Le monoxyde de carbone est un gaz inodore, invisible et mortel. Il est produit par des appareils de chauffage mal entretenus, des fumées mal évacuées ou une mauvaise aération du logement. Pour prévenir les risques d'intoxication, l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES) propose un dépliant d'information.


image extraite du dépliant Monoxyde de carboneLe dépliant

Le dépliant au format PDF proposé par l'INPES explique les dangers et propose des conseils pratiques de prévention et d'intervention en cas de soupçon d'intoxication.

Il est généralement diffusé chaque année à l'approche de l'hiver, dans le cadre d'une campagne d'information qui vise à sensibiliser le grand public aux dangers du monoxyde de carbone.

Télécharger le dépliant (PDF, 2 pages)

[ Nouveau ] Les chroniques audio

Sur une page Web de son site Internet nommée Outils d'information et consacrée au monoxyde de carbone, l'INPES propose, à la section Dossier de presse sonore, de très intéressants petites chroniques audio à écouter directement sur la page, ou à télécharger au format MP3. Si vous avez quelques minutes devant vous, écoutez ces chroniques sonores pour vous informer en détail, et de façon simple, sur les gestes de prévention et les symptômes d'une intoxication.

Ecouter les chroniques (descendre dans la page, à la section Dossier de presse sonore)

Les bons gestes

Dans leurs documents de prévention diffusés sur Internet (comme le dépliant référencé ci-dessus), et sur leurs pages Web d'information relatives au monoxyde de carbone, l'INPES, l'InVS et différents ministères proposent des conseils et des recommandations indispensables pour prévenir les intoxications. En voici une synthèse.

  • Procédez à l'aération de votre logement au moins 10 minutes par jour.
  • N'obstruez pas les entrées et sorties d'air de la maison.
  • Faites vérifier, avant l'hiver, vos installations de chauffage, d'aération et de ventilation par un professionnel qualifié.
  • Utilisez les appareils à combustion en suivant les instructions du fabricant, et conformément à leur usage. Il ne faut, par exemple, jamais utiliser une cuisinière pour se chauffer.
  • Placez les groupes électrogènes à l'extérieur des bâtiments, jamais dans un lieu fermé (même une cave ou un garage).
  • Ne faites pas fonctionner un appareil d'appoint de chauffage en continu, mais seulement pendant une période courte, et de façon intermittente.

Quelques chiffres

Selon des statistiques de l'InVS (Institut de veille sanitaire) de 2010, 85 % des "épisodes" d'intoxication au monoxyde de carbone ont lieu à la maison. Et plus des trois quarts se déroulent pendant la saison de chauffage, entre les mois d'octobre et mars.

C'est la chaudière qui est la source d'intoxication la plus fréquente (dans 44 % des cas), mais d'autres sources existent dans la maison : chauffe-eau, poêle ou radiateur, cuisinière, chauffage mobile d'appoint, groupe électrogène.

Côté combustible, le gaz réseau est le principal mis en cause (49 %). Suivent le charbon et le bois (11 % chacun), puis le gaz en bouteille, le fioul et le pétrole.

Les dangers du monoxyde de carbone, cela concerne tout le monde ! N'hésitez pas à partager cet article avec vos contacts Google +, amis Facebook ou abonnés Twitter. Utilisez pour cela les boutons J'aime, +1 et de partage ci-dessous.

Articles populaires